Trois grands projets d’aménagement, la ZAC « Quartiers des T » et la révision du PLU: manifestation le samedi 19 mars à 10h30 devant le marché du centre-ville de Taverny

Le centre ville, les terres agricoles des Ecouardes et la Plaine-Verdun : ces trois quartiers sont concernés par une importante opération de transformation, d’aménagement et de promotion immobilière, la Zone d’Aménagement Concertée « Les quartiers des T ». Une révision du plan local d’urbanisme (PLU) est lancée pour réaliser cette ZAC.

Outre des risques pour l’environnement, le cadre de vie, le stationnement et les finances publiques, cette ZAC porte atteinte au patrimoine historique de Taverny. Sur ce point crucial, nous vous invitons à découvrir l’analyse de Joël Périé de La Manine au lien suivant : https://changeonsderetaverny.fr/2022/03/06/la-premiere-mairie-de-taverny-embleme-de-la-republique/

Pourquoi les ambitions du nouveau plan local d’urbanisme et de son plan d’aménagement et de développement durable ne sont-elles pas dès à présent mises en œuvre pour le projet de la ZAC “Quartiers des T” ?

L’accroissement de la population de la commune n’est plus une nécessité. Avec près de 27 000 habitants aujourd’hui, alors que la population était restée stable à 25 000 habitants de 1999 à 2014, la commune, si elle veut garder sa qualité et son cadre de vie, gagner en autonomie,  ne doit plus augmenter sa population. Pourquoi se fixer l’objectif de continuer à accroître la population ?

1- Projet cœur de ville : un patrimoine en danger

Non au parking souterrain et au stationnement payant ! Créer un parking souterrain, donc moins facilement accessible, payant et sans une offre de places de stationnement supplémentaires va conduire les automobilistes à chercher des places dans les rues avoisinantes. La réponse logique des municipalités dans ce cas est le stationnement payant dans le quartier concerné. La municipalité peut-elle s’engager à ne pas rendre le stationnement payant dans le vieux centre-ville ? 

Pour le centre ancien, proposer aujourd’hui un projet sur la base d’un parking souterrain coûteux a-t-il encore un sens ? Nous allons devoir rapidement changer nos habitudes en termes de véhicules, de transports et de déplacements. Pour tous, moins polluant, moins loin, moins souvent. Il serait bon d’anticiper et d’aider à ces démarches

Qui va payer ? Des charges en plus pour les Tabernaciens ? Un parking souterrain de cette taille, sécurisé, accessible 24 heures sur 24, y compris pour les personnes à mobilité réduite (plans inclinés, ascenseurs) ne peut pas être rentable (personnel, visites obligatoires systèmes anti-incendie, barrières, ascenseurs, moyens de paiement, maintenance) Quel sera le reste à charge annuel pour la commune ?

Péril pour les commerces de proximité et le marché. Les commerçants sont-ils consultés et informés ? Si le stationnement est moins facile, ne va-t-il pas y avoir encore une « fuite » des utilisateurs vers les centres commerciaux ?

18 mois de travaux, de poussière et de nuisances : circulation et stationnement impossibles. Et déjà 350 000 € de budgétés pour un stationnement « éphémère » aux abords de la place de Vaucelles, de la bonne utilisation de l’argent public ! Encore de l’artificialisation en perspective ! Ce secteur de la place de Vaucelles est déjà saturé à chaque entrée/sortie chaotique de l’école Sainte-Marie. Pourquoi ce budget de 350 000 € reste à charge de la commune ? Ne devrait-il pas être intégré au budget de la ZAC “Quartiers des T” ?

Dangerosité pour les accès aux écoles du centre-ville ? L’école maternelle « Curie » et l’école élémentaire « Pasteur » sont au tout début de la rue Gabriel Péri en sens interdit au niveau des écoles. Le plus grand nombre des enfants arrivent par la place Charles de Gaulle et la rue Jean Jaurès. Comment sécuriser ces accès pendant les travaux ?

Sauvons notre patrimoine : oui à la conservation des bâtiments historiques et des arbres. Le conseil municipal s’est engagé en novembre 2019 à préserver le centre-ville historique de la ville autour de la rue de Paris notamment, et à assurer une urbanisation économe du foncier. Qu’en est-il pour ce projet ?

Non à la destruction du bâtiment de l’ancienne mairie, l’ancien bureau de poste : plus d’informations sur l’ancienne mairie sur le lien suivant https://changeonsderetaverny.fr/2022/03/06/la-premiere-mairie-de-taverny-embleme-de-la-republique/

En réunion publique le 10 mars 2022, la mairie annonce la volonté de préserver le centre ancien et les bâtiments historiques. S’agit-il d’une autre commune, dans un autre lieu ? Elle appelle les habitants à lui signaler les bâtiments à protéger : nous proposons de protéger ce bâtiment !

Non au repli du service public : à quand la réouverture du bureau de poste du centre-ville ?  L’espace « Marianne » en face de la gare montre ses limites :

  • Pas d’ouverture le samedi
  • Des horaires restreints, 33 heures par semaine aux heures de travail
  • Pas de distributeur de billets
  • Un service de la Banque Postale a minima

2- Sauvons les terres fertiles des Écouardes : 16 hectares de surfaces cultivées saccagées

La condamnation à terme des cultures avoisinantes. Réduire les surfaces cultivées n’est pas sans conséquences. Une rentabilité moindre, une rotation des cultures plus difficile.

Disparition d’une alimentation de proximité alors que les terres agricoles sont rares en Ile-de-France ! Alors qu’elle produit plus qu’elle ne consomme de blé tendre panifiable, l’Ile-de-France importe des farines produites hors Ile-de-France ? N’est-il pas temps de diversifier et de transformer localement ?

Que nous disent l’étude environnementale et l’étude d’impact agricole ? Fin janvier 2022, elles n’étaient toujours pas effectuées et accessibles au public. Elles doivent pourtant faire l’objet d’une consultation du public avant la création de la ZAC « Quartiers des T ».

Perte de biodiversité, d’îlots de fraîcheur, de puits de captation de CO2 et hausse du nombre de voitures : pollution et menaces pour la santé.

En savoir plus sur les terres fertiles menacées des Ecouardes : https://changeonsderetaverny.fr/2021/11/07/une-erreur-historique-16-hectares-de-terres-agricoles-cultivees-sacrifiees-pour-un-nouveau-quartier-a-batir-a-taverny/

3- Aménagement Verdun-La Plaine 

Oui à une nouvelle cantine pour les groupes scolaires. Attendue depuis longtemps et nécessaire, la restauration scolaire des groupes Verdun/La Plaine/Robert Doisneau doit être entièrement revue.

Non à la destruction de la piscine idéalement placée au cœur de la ville et à son remplacement par une piscine olympique pharaonique à 45 millions d’euros !  Pour le quartier Verdun / La Plaine, le projet part du principe que la piscine actuelle est démolie à court terme. Cette piscine, est idéalement placée pour les lycées, collèges et plusieurs groupes scolaires. Sa rénovation estimée à 5 millions est finalement raisonnable si on compare au budget toujours plus impressionnant du centre aquatique intercommunal olympique, d’abord 25,6 M€ HT annoncés, puis maintenant 37,6 M€ HT, soit plus de 45 M€ TTC, qui dit mieux ? Un budget déjà augmenté de près de 50 % alors que les travaux commencent juste.

Pourquoi en 2021 et 2022, 670 000 € pour financer la viabilisation du centre aquatique olympique intercommunal, à charge pour la commune ? Combien a-t-elle déjà dépensé pour cette viabilisation ?

Donnons notre avis, mobilisons-nous pour le patrimoine, le cadre de vie et l’environnement : manifestation le samedi 19 mars à 10h30 devant le marché du centre-ville !

Donnez votre avis en l’adressant par mail à l’adresse revision-plu@ville-taverny.fr

Un appel soutenu par les collectifs

Si Taverny m’était conté ! – Changeons d’Ere à Taverny – Taverny sur Terre

Val d’Oise Environnement

Confédération des commerçants de France

France Nature Environnement Ile-de-France

Alternatiba

Youth for Climate (idf)

Groupement National de Surveillance des Arbres (GNSA)

Les Amis de la Terre 95

Mouvement National de Lutte pour l’Environnement (MNLE 93 – NEP)

Saccage 2024

Sauv Natur

Collectif pour le Triangle de Gonesse (CPTG)

Barde Beauchamp

Sauvox Beauchamp

Sauvons les Jardins ouvriers d’Aubervilliers